Mairie de Bouyon

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 


 

LES COMPTES DE LA COMMUNE

En cliquant sur le logo ci-dessus vous accéderez aux comptes de la commune de 2000 à 2014


" C'est avec une grande fierté que la Mairie de Bouyon et toute son équipe municipale, vous fait part des félicitations que nous avons reçues le 4 Novembre 2016 de la Direction Générale des Finances Publiques.

Soucieux de défendre quotidiennement les intérêts de nos concitoyens, cette reconnaissance des plus hautes instances de la comptabilité publique, est une récompense pour chacun et chacune d'entre nous."

Gilles Schneider
Adjoint au Maire
Commune de Bouyon

Pour consulter le courrier reçu cliquez sur l'image ci-dessous


Article tiré de Nice Matin du 29 octobre 2016

Découvrez le revenu mensuel moyen par foyer dans votre commune

A partir des données fournies par le ministère de l'Economie et des Finances, nous avons pu établir les revenus mensuels moyens par foyer dans chaque commune des Alpes-Maritimes.

Pour accéder à cet article de Nice Matin cliquez ICI


BOUYON : pour 2016, la dotation globale de fonctionnement allouée par l'état est de 93 119€ soit 192€ par habitant.

Sur 3 ans cette dotation a baissé de 17% soit - 19 172€

---------------------------------------------------------------------------------------

Article tiré de Nice Matin du 1er juin 2016

Alors que s'est ouvert le congrès des maires de France à Paris le 31 mai, les chiffres des dotations de l'Etat aux communes ont été dévoilés. Concernant le département des Alpes-Maritimes, la majorité des Dotations globale du fonctionnement (DGF) ont baissé, sauf pour cinq communes.

La question de la diminution de la (DGF) va être abordée au cours de ce congrès.

Un geste de François Hollande est attendu jeudi, en clôture du rassemblement.


Les dotations communales ont continuellement augmenté pendant plusieurs années, avant de baisser depuis 2014.

Le projet de loi finances avait fixé la DGF de 2014 à 40.1 milliards d'euros et à 36.6 milliards d'euros pour 2015.

Au niveau du département des Alpes-Maritimes, seules cinq communes sur 163 ont vu leurs dotations communales augmenter sur trois ans
La baisse des dotations communales touche 97% des villes des Alpes-Maritimes.
La diminution de l'enveloppe totale des dotations communales s'inscrit dans un contexte de réduction des dépenses de l'Etat afin de réduire le déficit public. L'Hexagone a pris l'engagement européen d'avoir un budget au déficit inférieur à 3% de son PIB en 2017. Ce délai a déjà été repoussé trois fois depuis 2009.

Les charges des communes augmentent, donc leurs dépenses, ce qui contribue à la baisse des dotations
L'enveloppe allouée chaque année aux communes représente une partie importante, voire majoritaire, de leur budget.

La DGF s'ajoute aux revenus propres de la ville, issus des impôts locaux, notamment les taxes d'habitation et foncière.

Cette participation permet aux communes de financer, par exemple, la construction des crèches, écoles primaires et maternelles, qui était autrefois soutenue par l'Etat.

La DGF est constituée de plusieurs dotations: de base, de solidarité urbaine et de cohésion sociale (destinée aux villes urbaines possédant de lourdes charges mais peu de ressources), de solidarité rurale (pour les petites communes rurales avec peu de ressources), nationale de péréquation.

Cette dernière dotation est un "mécanisme de redistribution qui vise à réduire les écarts de richesse, et donc les inégalités, entre les différentes collectivités territoriales", indique le site gouvernemental Vie publique. En d'autres termes, comme les loyers varient entre les communes, les recettes des impôts locaux sont inégales. Pour favoriser l'égalité entre les territoires, l'Etat donne davantage aux villes moins riches.

La DGF, fixée chaque année par la loi de finances, est notamment basée sur les critères de population et de superficie.

 

Télécharger Adobe Reader