Le clocher de l'église apparaît comme un phare pour le village

 

     

 

La place de l'Eglise vue depuis la place du Four et le clocher

 

 

La paroisse de Bouyon est mentionnée dès 1312.

En 1683, St Trophime en est déclaré le patron (dans l'église, buste en bois polychrome de 1683 le représentant - ce buste renferme ses reliques).

En 1787 l'église est consacrée à Notre Dame de l'Assomption, d'où son nom de : "St Trophime et Notre Dame de l'Assomption".

Après le tremblement de terre de 1887 elle est entièrement reconstruite sur un plan différent entre 1889 et 1891. La nef est couverte en berceau déprimé. Le clocher est une tour accolée à l'église près de sa façade. Sa base est en pierre de taille et sa partie supérieure en moellon avec chaîne en pierre de taille.

On peut y découvrir un très beau retable de la Vierge du XVème siècle en huile sur bois.

 


  

Place de l'Eglise : le pressoir.

    

Le "portisol" qui mène place de la mairie. Rue de l'Eglise, on peut voir le clocher et son campanile.

    

Vue de la rue des Remparts : la maison "rose" (huile 27x35). Sa façade n'est plus de première fraîcheur, c'est ce qui fait son charme...

A sa gauche démarre la rue de l'Eglise.

    

Rue des Remparts : sympa la maison... Place du Château ou Michelis Lefranc sous le brouillard.

      

La rue des Remparts, le "portisol" sous l'ancien hôtel Gracia. Passage vers la place du Tilleul et la chapelle St Bernardin. 

 

La grille en fer forgé est le dernier vestige du Château de Bouyon.

 La place du Château et l'Eglise depuis la rue de la Blaquière

 

Télécharger Adobe Reader Menu